Avertir le modérateur

  • l'aide des pays riches aux pays pauvres

    Il y a peu de temps , j'avais lu un rapport qui mentionnait une augmentation de l'aide des pays riches vers les pays du sud depuis le début des années 2000.

    J'en ai souvent parlé à mes amis béninois journalistes économistes ou étudiants, qui restaient  dubitatifs... L'aide était-elle mal redistribuée?

     La lecture d'un article d'alternatives économiques explique bien les raisons de cette augmentation apparente de l'aide et son effet peu visible sur le terrain.

    En fait si il y a sans doute des disparités dans le financement des  aides aux pays pauvres, elles tiennent à des préoccupations géostratégiques qui relativisent la portée de cette aide....

    En effet l'Irak bénéficie (mais qui en bénéficie en Irak, à quel prix, et quelle part humaine de la guerre justifie-t-on ainsi?) à lui seul de 20% de l'aide publique mondiale.

    Si on regarde de près l'affectation des aides aux pays du sud, on s'aperçoit en fait que l'augmentation apparente réside dans la multiplication des annulations de remboursement de dettes (qui n'auraient pas été remboursées).

    En France l'aide aux pays pauvres comprend dans son budget les bourses aux étudiants étrangers en France, l'aide aux territoires d'Outre Mer ou la prise en charge des réfugiés. Actions nécessaires, mais qui relativisent l'aide  qui va réellement sur le terrain.

     

  • L'habitat, gisement d'économie d'énergie: les sources

    Suite à des demandes reçues sur ma messagerie, je précise : 

    les chiffres  de l'article précédent sont issus de la direction générale de l'énergie et des matières premières (DGEMP).

    vous pouvez également les consulter dans le dernier hors série d'alternatives économiques.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu