Avertir le modérateur

  • signons l'appel des appels

    Alors que nos métiers respectifs, qu’il s’agisse de la santé, du soin, du travail social, de l’éducation, de la recherche, de la justice, de l’information et de la culture, subissent une attaque sans précédent de la part du gouvernement - alors que des appels de réaction et de protestations sont lancés par dizaines dans le pays - le temps est venu, nous semble-t-il, de coordonner ces différents mouvements et d’en tirer tout le sens politique.

    Si cette initiative rencontre votre adhésion, nous vous proposons :
    - de signer cet appel sur :

    http://www.appeldesappels.org/


    - de le faire signer en le relayant dans tous les cercles et réseaux auxquels vous avez accès. Mais aussi et afin "d’étendre le domaine de la lutte :
    - de participer à la réunion de coordination du 31 janvier, qui aura lieu, de 10 h à 18 h, au "104 rue d’Aubervilliers", à Paris, au cours de laquelle le pays réel se fera entendre à travers les témoignages des professionnels en lutte et devrait faire émerger des propositions d’actions transversales pour l’avenir.

    - 

    Appel des appels

    « Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l’attention des Pouvoirs Publics et de l’opinion sur les conséquences sociales désastreuses des Réformes hâtivement mises en place ces derniers temps.

    A l’Université, à l’École, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la culture, la souffrance sociale ne cesse de s’accroître. Elle compromet nos métiers et nos missions.

    Au nom d’une idéologie de "l’homme économique", le Pouvoir défait et recompose nos métiers et nos missions en exposant toujours plus les professionnels et les usagers aux lois "naturelles" du Marché. Cette idéologie s’est révélée catastrophique dans le milieu même des affaires dont elle est issue.

    Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, refusons qu’une telle idéologie mette maintenant en "faillite" le soin, le travail social, l’éducation, la justice, l’information et la culture.

    Nous appelons à une Coordination Nationale de tous ceux qui refusent cette fatalité à se retrouver le 31 janvier 2009 à Paris. »

  • voeux de Bessancourt

     

    Difficile exercice de souhaiter les vœux 2009, en ces temps compliqués sur fond de crise économique.

    Etre optimiste peut nous conduire à être considéré comme inconscients des difficultés à venir.

    Etre pessimiste serait déserter le champ de l’action et de la nécessaire réaction à avoir face à crise.

    S’ajoute à ce contexte, la  terrible guerre au moyens orient, et ses images terribles qui nous parviennent de la bande de Gaza.  Vous le savez peut être, Bessancourt en 2003 et en 2006 a participé à des initiatives de plusieurs villes pour favoriser les efforts de paix, notamment en organisant un débat sous l’égide de Leila Chahid avec la présence de la sénatrice Alima Boumediene. D’autres actions en faveur de la paix devraient être prises prochainement, et nous prendrons, modestement mais fermement, toute notre place.

    Revenons à la crise économique, Combien de sourires ironiques, de regards navrés, certains d’entre nous avons-nous  affrontés ces dix dernières années, lorsque nous nous inquiétions du libéralisme sans contrôle, de la spéculation, de l’accès ultra facilité aux crédits sans que les salaires ou les revenus des personnes n’augmentent. De l’enrichissement qui n’était plus le fruit du travail au profit de la collectivité mais du détournement des richesses pour la spéculation.

    Le monde financier et ses dérives nous paraissaient virtuels et finalement éloignés de la vie quotidienne. Mais les conséquences pour le petit propriétaire américain, pour les ménages européens, pour ceux qui basculent vers les emplois précaires, pour ceux qui voient s’éloigner l’espoir de trouver un logement, ces conséquences sont ELLES bien concrètes.

    Le libéralisme sauvage doit cesser entend-t-on même à droite.  Ceux là même  qui prônaient l’ultra libéralisation des crédits, ceux qui souhaitaient importer des USA le crédit hypothécaire, deviennent  les pourfendeurs, de ce libéralisme aveugle.

    Quelques vérités simples sont à remettre au centre du débat, l’application ou non de ces vérités simples sera le révélateur de la réelle volonté de nos dirigeants :

    ·        La stagnation des salaires, la remise en cause des services publiques et des dispositifs de solidarité, sont catastrophiques pour notre économie et ne feront qu’accentuer la crise.

    ·        Le développement économique ne peut être durable sans la préservation des ressources et la reconquête de notre environnement.

    Quel sera l’impact de ce contexte sur la vie de notre commune ?

    ·        il nous faudra être patient et prudent concernant les perspectives financières. L’état souffle le chaud et le froid et bien malin est celui qui sait comment seront financées les collectivités territoriales dans les années à venir.  les communes de petites tailles,  aux finances fragiles, ne pourront pas contribuer à  relancer l’économie en prenant des risques inconsidérés sur l’endettement alors que les contributions de l’état baissent. La gestion de la dette de la commune n’a pas été aventureuse. se surendetter ou prendre des emprunts attractifs à court terme mais qui s’avèrent catastrophique aujourd’hui n’a jamais et ne sera jamais le choix des élus de Bessancourt épaulé par cela par la vigilance du service finance.

    ·        Mais le plus important est l’impact pour les habitants de notre ville. nous avons tout à craindre de la baisse du pouvoir d’achat, de la remontée du chômage et  notamment pour les jeunes.

    ·        on peut imaginer également  des difficultés à venir pour nos entreprises et nos commerçants.

    Dès 2009, à notre échelle, nous allons réagir:

    ·        Sur l’emploi,  nous ne resterons pas  dans une posture passive et fataliste. nous redynamisons entièrement ce secteur, en créant un point emploi et une plateforme des services à la personne. il se situera dans la grande rue, à l’emplacement d’une ancienne agence immobilière. Un responsable solidarité emploi sera recruté très prochainement.

    ·        Concernant le logement, 2008 avait commencé avec l’enquête publique qui a aboutit à la déclaration de DUP du nouveau quartier des meuniers. Cet éco quartier bénéficie d’une étude d’aménagement. En 2009 nous procéderons à la modification du PLU pour réglementer la partie du territoire devant accueillir ce nouveau quartier et ses équipements. La conjecture est difficile, mais si il y a une crise financière, il y a toujours une crise du logement, il nous faut donc agir et essayer de ne pas prendre trop de retard. Si Bessancourt répond déjà aux critères de la loi SRU avec 22% de logements sociaux,  Notre ville se veut exemplaire sur le plan du logement en diversifiant l’offre. Vous en avez eu encore un bel exemple avec l’inauguration de la résidence  Corine Sourfflais rue madame, inauguré le 3 décembre dernier avec notre partenaire Valestis.

    ·        Une commission commerce fonctionne concernant le marché et sera étendu aux commerçants dans leur ensemble. Nous n’avons pas ménagé nos efforts en 2007/2008 pour pouvoir accueillir le super U après la fermeture du leader Price. le contexte est difficile pour accueillir les commerces qui manquent à Bessancourt, mais nous nous y employons malgré certains propriétaires de locaux commerciaux vides peu enclins à essayer de faire un effort.  c’est de notre responsabilité à tous de favoriser le commerce de proximité, Car nous pourrons faire tous les efforts possibles, sans clients, pas de commerce.

    ·        Il nous faut également entretenir et enrichir le lien social, avec la dynamisation de la vie associative et culturelle. De nombreuses initiatives seront prises en cette direction cette année. Le Travail coordonnés avec les associations comme la confédération saint Vincent de Paul pour organiser une solidarité concrète au quotidien devra être accentué.

    Réagir à la crise donc, et préparer l’avenir.  Pour cela ne pas subir des événements telle la fermeture de la base aérienne « frères Mahé ». Nous travaillons à la reconversion du site avec la préfecture pour pallier au départ des militaires, même si un détachement restera sur le territoire de Bessancourt. Le préfet est ouvert à nos propositions et le comité de pilotage fonctionne bien. Soulignons le travail de coordination entre les villes de Taverny et de Bessancourt.

    Il nous faut également prévenir les atteintes au service publics qui pourraient affecter notre commune ou qui l’affectent déjà. Nous savons que des fermetures de bureaux de poste ont eu lieu et sont à prévoir notamment dans les petites communes. Nous avons déjà interpelé les responsables de la poste, il est pour nous hors de question que notre bureau de poste ferme ou voit diminuer significativement son activité. Les dernières nouvelles données par les responsables de la poste concernant Bessancourt  sont rassurantes, mais nous devons rester vigilants.

    Nous sommes très inquiets de la suppression des RASED dans les écoles. Ce n’est pas la suppression du samedi et son remplacement par des heures de soutien qui palliera à l’indispensable présence du RASED. Nous devrons être vigilants élus locaux parents d’élèves et enseignants  sur la carte scolaire, les moyens affectés au collège, la situation des lycées.

    Une association de vigilance se crée à Bessancourt à l’initiative d’élus du conseil municipal pour le maintien et l’amélioration de la qualité du service publique de la ligne valmondois.

    Ecole, poste, sncf, on pourrait rajouter l’hôpital, qui  peut prétendre que nous aurons les armes pour combattre les effets de la crise en précarisant dans le même temps ces services publiques essentiels.

    2009 verra l’élaboration et la présentation de notre deuxième agenda 21, avec un programme d’actions décliné en six axes :

    ·        Le premier axe concerne l’aménagement et le développement de notre territoire. L’éco quartier, le PLC, le PLF, le PRV, mais également notre implication intercommunale concernant l’avenir de la plaine, l’avenir de notre forêt.

    ·        Le second axe concerne la politique de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse. Nos objectifs pour soutenir le travail des enseignants, accueillir la petite enfance dans des locaux adapté, créer un clsh près de la gare, témoignent de notre souhait que Bessancourt soit une ville accueillante pour les familles et nos jeunes.

    ·        Le troisième axe consiste à créer et renforcer les liens de solidarités dans la commune.

    ·        Développer la vie culturelle et sportive, avec un certain d’équipements à prévoir, constitue le quatrième axe.

    ·        Cinquième axe, améliorer les services à la population. Nous réorganisons actuellement certains services pour mieux répondre à leur mission. Quelques ajustements restent à faire. Nous allons également réorganisés le service d’accueil avec l’application d’une charte. Je profite d’évoquer le personnel pour faire une parenthèse concernant les aléas climatiques de ces derniers jours. Les services techniques qui ont travaillés tous les jours au déneigement, et certaines nuits. Le conseil communal d’action social qui a été vigilant aux personnes vulnérables. Tout n’est pas parfais. mais à  l’échelle de notre commune, de nos moyens, nul n’a  ménagé ses efforts.

    ·        Sixième axe, intégrer la ville dans une intercommunalité

    L’année 2009 sera l’heure de choisir l’EPCI avec lequel nous allons travailler. Nous avons rencontré et continuons de rencontrer les groupements intercommunaux qui nous entourent. Nous avons défini plusieurs critères : Les projets de ces intercommunalités et leur articulation avec nos projets de ville, Le maintient des liens existants avec la ville de Taverny, La possibilité de mieux s’équiper, Le projet de territoire l’avenir de notre foncier dont nous ne voulons absolument pas perdre le contrôle.

    Nous ferons vivre et exister les objectifs de l’agenda 21 avec les services de la commune et les instances de concertations. Le conseil des sages fonctionne et nous en sommes heureux. Je tiens également à souligner la naissance et l’implication de l’association jeunesse bessancourtoise, et annoncer par la même occasion la naissance prochaine du conseil des jeunes. Remercier l’association de l’ALBM et toutes les partenaires qui nous permettent d’élaborer des projets pour notre commune.

    Je conclurai ce discours en vous remerciant de la confiance que vous nous accordez en ce deuxième mandat. 66% des voix ce n’est pas rien. Merci à tous pour votre soutien, merci aux élus du conseil municipal qui travaille beaucoup dès ce début de mandat. Je les invite à me rejoindre sur la scène. Merci aux élus de l’équipe précédente pour leur implication et leur fidélité à nos engagements passés présents et futurs.

    Permettez-moi de Féliciter également l’élection de notre conseiller général  JP Barentin. Je profite pour rendre hommage à l’action mené par son prédécesseur, M Boscavert, pour son action au service du canton.

    Féliciter également Didier Arnal, notre nouveau président du conseil général. Et je suis confiant en sa volonté de mettre au cœur de son action le développement de notre département, ainsi que la dynamisation de l’emploi et de la solidarité. Je tiens tout particulièrement à vous faire part de ma grande satisfaction pour la création prochaine du C3D.  Il est en effet important de répondre à deux crises de façons simultanées. La crise économique, et la crise écologique. Il s’agit des deux faces d’une même piéce.il s’agit de l’avenir de nos enfants.

    Merci enfin à ma famille. Aux questions et réflexions de mes filles, aux regards de mes neveux, qui me laissent à penser, qu’il faut rester optimiste, et essayer d’être un peu fier du bout d’héritage qu’à notre modeste échelle nous pouvons laisser à nos enfants.

    Avec les acteurs sociaux importants que sont nos associations, avec nos acteurs économiques, avec tous les habitants, nos partenaires, les élus des villes voisines, du département et de la région, nous continuerons à œuvrer pour une ville vivante, ouverte et dynamique.

    Bonne année à tous !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu